La Mine de Fer  Rechercher dans la mine  Votre wagon
CAILLEBOTIS

Caillebotis en acier galvanisé électroforgé ou pressé

Tous nos caillebotis sont en acier galvanisé, ils peuvent donc être utilisé en intérieur comme en extérieur, sans traitement supplémentaire contre la corrosion. Les possibilités d’utilisation sont variées : les marches caillebotis pour la fabrication d’escaliers, les grilles pour recouvrir les caniveaux, les panneaux pour la réalisation de passerelle, plateforme, sol industriel, etc.

CAILLEBOTIS

10 produits

Sous-catégories

Résultats 1 - 10 sur 10.

Grace à l’assemblage de plats porteurs et d’entretoises en acier galvanisé, le caillebotis métallique est une structure très résistante en flexion pouvant supporter des charges.  Nous vous proposons des caillebotis dont les barres portantes et transversales forment des mailles de 30 mm. Son aspect quadrillé permet le passage de la lumière. Toutes ces propriétés permettent de l’utiliser de différents façons comme pour la réalisation d’une terrasse, d’une passerelle ou encore d’un escalier. Attention toutefois à ne pas dépasser 1,20 mètres de longueur quand il est utilisé pour le piétons. Le sens porteur déterminé par les plats porteurs doit être pris en compte lors de l’installation du caillebotis.

Conçus pour des aménagements extérieurs comme intérieurs, les caillebotis métalliques offrent des qualités techniques performantes en termes de résistance en flexion et de support de charge. Sur le marché, deux types de conceptions existent : le caillebotis pressé et le caillebotis électroforgé.

Quel est le principe du caillebotis métallique ?

Le principe de base d’un caillebotis est un assemblage de panneaux à quadrillage. Plus techniquement, le concept repose sur le croissement de plats porteurs et d’entretoises qui vont venir ainsi dessiner une maille. En fonction de l’utilisation et de la configuration du lieu, ce sont les variations de combinaison de la hauteur et de l’épaisseur qui vont déterminer l’inertie de l’ensemble. Suivant la finalité attendue, technique ou plus esthétique, le calcul de résistance du croisement des barreaux porteurs et des barreaux remplisseurs définira la dimension de la maille. La périphérie de la grille se termine par deux types de finition, une bordure en fer plat ou un profil en forme de U. Pour éviter toute oxydation de l’acier et de l’inox qui les composent, les caillebotis métalliques vont être traités par galvanisation à chaud. Puis, un traitement chimique spécifique est appliqué en fonction de l’environnement et de la finalité de l’installation. Ce principe de galvanisation à chaud est obtenu par une plongée totale dans un bain de zinc fondu, une fois que l’acier soit dégraissé et également décapé. Ainsi le caillebotis sera durci suite au contact avec le zinc et la protection sera à la fois parfaite et uniforme sur la totalité de la surface. Cela est la garantie d’un équipement durable et fiable, idéal face aux intempéries et aux aléas climatiques notamment pour des installations en extérieur.

Pressé ou électroforgé ?

On distingue principalement deux modes de fabrication des caillebotis. Dans les deux cas, le point de départ est un ensemble de plats porteurs parallèles entre eux. Leur rôle est d’assurer la résistance nécessaire pour supporter les charges.

Dans le cas du caillebotis pressé, les porteurs sont entaillés de façon régulière pour pouvoir insérer les barres transversales (ou entretoises) qui seront assemblées à la presse à très haute pression. Un encadrement est ensuite solidement fixé par électrosoudure.

Pour le caillebotis électroforgé, les barres transversales sont des carrés préalablement torsadés qui sont incrustés dans les porteurs (non entaillés) grâce à une très haute pression et simultanément soudés par électroforgeage. Ce procédé confère une très grande rigidité au caillebotis et permet de le recouper sans altérer sa solidité.

Qu’elles soient pressées ou électroforgées, les entretoises permettent le maintien des porteurs en place et d’obtenir un ensemble rigide.

Le caillebotis pressé : un emboîtement solide et stable

Ici, les barres porteuses sont encochées pour que les entretoises viennent parfaitement s’emboiter. L’assemblage se fait sous presse. C’est ainsi la sécurité, d’une stabilité optimum. Pourquoi ? le principe de ce positionnement permet d’obtenir une grille avec des mailles réparties sur une surface totalement plane. L‘encadrement se fait sous forme de profil en T ou d´un plat et l’ensemble est fixé par un soudage électrique. La charge est équitablement répartie entre les appuis via les barreaux porteurs. La stabilité est quant à elle obtenue grâce aux barreaux remplisseurs. La solution pour une haute-résistance. On retrouve cette technique dans les équipements pour l’industrie et pour les constructions des escaliers pour ses propriétés antidérapantes par exemple. Il existe également des caillebotis mi-fer, en acier. Les barreaux porteurs sont ici de même hauteur et entaillés jusqu’à la moitié. Le caillebotis au revêtement en acier inoxydable, va apporter une tenue face aux éléments environnementaux comme l’eau, la vapeur ou l’humidité, mais aussi aux réactions chimiques comme les acides.

Le caillebotis électroforgé : rigidité et résistance à la torsion

Le concept repose sur des barres transversales de profils carrés torsadés pressés et soudés en une seule opération sur les barreaux porteurs qui sont eux non entaillés. Ce système automatisé offre une fixation unique, aux propriétés avantageuses de résistance. Autre atout, dans la pose et l’agencement, le caillebotis électroforgé se découpe sans aucun risque de se désassembler et conserve toutes ses qualités premières. Cette performance technique est parfaitement en phase les exigences des installations de grandes envergures, aux contraintes rigoureuses, normatives et réglementaires.

Des propriétés techniques convoitées dans diverses applications

Grâce à ses exécutions techniques, le caillebotis en métal trouve une parfaite utilisation dans les milieux industriels, du bâtiment et des Travaux publics ainsi que de la logistique. De par son rendu visuel, le caillebotis se retrouve également dans l’industrie cosmétique, agro-alimentaire et pharmaceutique. Il est également plébiscité par les architectes et des agenceurs, pour son approche résolument esthétique, ses lignes modernes et sa liberté d’un aménagement quasi infini, tant lors d’installations intérieures que pour un aménagement extérieur.

 Le caillebotis, une solution économique

Le caillebotis ne revient pas cher compte tenu de la facilité de sa mise en œuvre, et de sa longévité. Étant en acier galvanisé, il est résistant à la rouille et peut donc être utilisé en extérieur sans avoir de frais supplémentaires pour un traitement contre la corrosion.

Afficher plus d'avis
avis clients Marchand approuvé par la Société des Avis Garantis, cliquez ici pour vérifier l'attestation.